PRATIQUES OCCULTES AU GABON: Un homme se transforme en mouche et risque sa vie dans un verre de bière.

Que l’on croit à la sorcellerie ou pas, il existe bel et bien des réalités africaines dont les manifestations laissent plus d’un dubitatifs. Cette fois-ci l’insolite scène empreint d’un mysticisme non moins avéré s’est déroulée à Oyem, Chef-lieu de la province du Woleu-Ntem au Gabon le pays des Bongo. Elle concerne un sexagénaire qui a failli rendre l’âme par asphyxie dans un verre de bière dans lequel il s’était invité après s’être transformé en mouche. Selon le quotidien « L’Union » qui rapporte les faits, ce lundi 20 septembre, cette macabre histoire s’est déroulée dans le 1er arrondissement de la commune d’Oyem, plus précisément au quartier dit « Manguier ». Le sorcier ou magicien selon les croyances âgé d’une soixantaine d’années avait sûrement l’intention de régler spirituellement des comptes avec un autre homme. Pour y parvenir, il a suivi son supposé adversaire, qui est un agent des forces de défense et de sécurité en fonction dans la localité, jusque dans un bar. Là, il se serait transformé en mouche et aurait volé jusqu’au niveau de son verre de Régab (bière locale). Malheureusement pour lui, il n’avait pas prévu la vive réaction de ce dernier qui, plutôt que de chasser l’intruse de son verre ou de le faire sortir en renversant tout ou une partie du contenu de son verre, aurait décidé plutôt d’emprisonner l’indésirable mouche dans le verre à l’aide de l’étiquette de la bouteille.

Selon les témoins, de nombreuses minutes après, n’en pouvant plus de la suffocation et transpirant à grosses gouttes, le sexagénaire n’aurait eu d’autre choix que d’avouer sa métamorphose à l’agent ne manquant pas de le supplier : «Ça suffit, mon petit ! Ouvre le verre. J’étouffe ! Fais-moi sortir, s’il te plaît.» Ce que son interlocuteur n’a consenti à faire qu’au bout de plusieurs minutes de discussion avec la gérante du bar. Il faut dire que dans le nord du Gabon qui est réputé pour avoir d’intenses connexions spirituelles endogènes avec le Bénin (beaucoup de Béninois vivent au Gabon), plusieurs décès mystérieux ont été enregistrés ces dernières années. Ce dernier fait que certains qualifieront d’insolite ou comique et d’autres comme une manifestation flagrante de la sorcellerie ne manquera pas de contribuer à alimenter la psychose des populations qui assimilent l’acte du sexagénaire à une tentative d’empoisonnement ou d’envoutement. Déjà, certains évoquent la métempsycose qui a trait à la doctrine de la transmigration des âmes. Au demeurant, il semblerait que l’affaire pourrait avoir une suite judiciaire.

Partager sur
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *