CONSTRUCTION DU VILLAGE DE VACANCES D’AVLÉKÉTÉ: Ouidah sera-t-il bientôt la seconde commune la plus chère au Bénin après Cotonou ?

Ces derniers jours, tout s’est accéléré en ce qui concerne la mise sur orbite du projet d’aménagement d’une station balnéaire d’exception à Avlékété dans la commune de Ouidah. De l’audience accordé par le Chef de l’Etat à Henri Giscard d’ESTAING, président du « Club Med » à l’autorisation du gouvernement pour le dédommagement des propriétaires terriens d’Avlékété en passant par la signature des contrats entre le Ministre du Tourisme, de la Culture et des Arts et le patron du groupe français, on peut désormais dire que le village de vacances « Club Med » d’Avlékété est sur les rampes de la concrétisation.

Roland Achille DIDE et Jonatan MAHINOU

L’ambition a toujours été affichée depuis sa première quête du pouvoir. Ce n’est donc pas un heureux hasard si dans son Programme d’Action 2016-2021, le tourisme est érigé au rang de deuxième source pourvoyeuse de ressources financières et d’emplois pour le Bénin après l’agriculture. C’est bel et bien une évidence que le Président Patrice TALON croit en un Bénin touristique. Et pour qui connait l’homme avec sont goût avéré pour le raffinement et l’élégance dans la sobriété, on ne pouvait s’attendre qu’à des projets bien conçus en amont et soigneusement réalisés en aval.

Aussi, s’il est vrai que les projets foisonnent afin de donner au secteur touristique le rendement attendu au regard de ses potentialités, il n’en demeurent pas moins vrai que l’exigence et la rigueur que l’on connait au numéro un béninois voudraient que les meilleures compétences soient au cœur de leur implémentation. La construction du village de vacances « Club Med » d’Avlékété, dans la commune de Ouidah en est une parfaite illustration.

Ce projet a été élaboré dans l’objectif de développer l’offre culturelle, naturelle et touristique de la Destination Bénin. Autrement dit, l’aménagement de cette station balnéaire d’exception à Avlékété vise à créer un « Club Med » sur un site d’environ 25 ha situé en bord de mer à Avlékété (Ouidah) entre l’océan Atlantique et la lagune d’Agouin longue de plusieurs kilomètres. C’est un ensemble immobilier touristique de 330 chambres, conforme aux standards de confort haut-de-gamme du Club Med 4 Tridents avec un espace Club Med Exclusive Collection (5 Tridents) de 30 suites qui sera construit dans quelques mois. A tout cela s’ajoute de nombreuses infrastructures pour la pratique du sport, le bien-être et l’encadrement des enfants, avec un cœur du « Resort » regroupant entre autres lobby, boutiques, bars, restaurants et différentes zones d’hébergements.

En phase avec le milieu naturel d’accueil, le projet propose bien évidemment, une interprétation contemporaine de certains éléments caractéristiques de l’architecture béninoise. De larges toitures ventilées, un jeu de volets pivotant et des hébergements sur pilotis du côté de la lagune seront érigés pour permettre d’offrir des vues à travers la dense végétation de la mangrove.

D’un point de vue social, le futur « Club Med » de la Route des pêches va engendrer pas moins de 1.000 emplois directs et indirects, contribuant ainsi au développement économique, touristique et international du Bénin. Le ministre du Tourisme, de la Culture et des Arts Jean-Michel ABIMBOLA n’a pas hésité à faire remarquer qu’ « en misant sur ce projet avec un coût d’objectif de 50 milliards de FCFA, le gouvernement lance un signal fort et affiche ici aussi, comme c’est le cas pour d’autres projets, son pari pour le Label international de tourisme ». Il a tenu également à préciser que « ce projet témoigne aussi de notre sensibilité pour le tourisme durable, car il prend en compte notamment les enjeux liés aux émissions de gaz à effets de serre ; aux économies d’énergies ; à la protection de la biodiversité… » Reste à savoir quel impact aura cette station balnéaire d’Avlékété sur la spéculation immobilière dans l’ensemble de la commune de Ouidhah.

Pour l’heure, il faut préciser qu’au lendemain de la signature des deux contrats notamment celui de gestion du futur « Club Med» d’Avlékété et celui de la promotion et la commercialisation des séjours, le Conseil des ministres a autorisé le ministre de l’Economie et des Finances a procédé, sans délai, au  dédommagement des propriétaires terriens affectés par le projet. Preuve, une fois encore, que le Président Patrice Talon est résolument dans l’action.

Partager sur
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *