Etats-Unis: Il vivait avec un ténia mort dans son cerveau depuis 20 ans.

Victime de plusieurs crises répétées, un Américain, dont le nom a été gardé secret, a été récemment  hospitalisé d’urgence à l’hôpital de Boston dans l’Etat du Massachussetts aux États-Unis. L’homme, âgé de 38 ans, est rapidement prise en charge par une équipe de médecins qui lui fait passer un scanner du cerceau. Les différents examens et analyses permettent aux médecins de découvrir trois lésions cérébrales, ainsi que des kystes larvaires d’un ténia qui avait migré vers sa tête, il y a 20 ans. Le diagnostic aussi insolite qu’il soit est que le patient est atteint d’une neurocysticercose,  autrement dit une infection du système nerveux central causée par les larves d’un ver solitaire.

Pour l’heure, l’équipe médicale ne sais pas encore avec certitude comment l’homme a pu héberger des morceaux du parasite pendant de si longues années. L’une des hypothèses avancées est que le patient a prit de la nourriture préparée par quelqu’un qui avait le ténia. Ce genre de maladie est assez courante au Guatemala, un pays de l’Amérique centrale où il a vécu.

Le directeur des maladies infectieuses mondiales du Massachusetts General Hospital a expliqué dans son rapport que le ténia était mort dans le cerveau de l’homme depuis longtemps, mais déclenchait toujours des crises. « L’infection avait disparu depuis longtemps, mais une partie de son cerveau était cicatrisée, et c’est cette zone cicatrisée qui menait aux crises », a fait remarqué le docteur.

L’équipe médicale a soigné le patient par des antiépileptiques, des médicaments anti parasitaires et des anti-inflammatoires. Il est ressorti de l’hôpital au bout de 5 jours d’hospitalisation.

Il est important de savoir que les ténias encore appelés vers solitaires infectent le système nerveux central après avoir traversé les muscles et les tissus. Ils peuvent vivre dans l’organisme humain pendant 5 à 10 ans. A leur mort, ces parasites peuvent provoquer une inflammation dans tout le corps, entraînant des symptômes tels que des maux de tête, des douleurs ou des convulsions. La consommation de la viande du porc insuffisamment cuite et le fait de vivre dans des conditions insalubres sont les deux des manières les plus courantes pour attraper un ténia.

Partager sur
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *