ÉNERGIE ÉLECTRIQUE AU BÉNIN: 82.275.473.000 FCFA pour dynamiser et rendre plus accessible un besoin vital à l’économie.

Au ministère de l’Energie, le projet de budget passe de 59.166.755.000 FCFA pour l’exercice 2021 à 82.275.473.000 FCFA pour l’année 2022 soit un accroissement de près de 40%.  Ce sont 2.230.118.000 FCFA qui sont prévus pour les dépenses ordinaires et 80.045.355.000 FCFA pour ce qui concerne les dépenses en capital. Comme on pouvait s’y attendre, cette hausse se justifie par les nombreux projets structurants qui sont prévus pour permettre à un grand nombre de Béninois d’avoir accès à une énergie électrique de qualité.

Pour le ministre de l’Energie Dona Jean-Claude HOUSSOU qui a planché, le lundi 29 novembre, devant les députés membres de la Commission budgétaire, à travers ce projet de budget,  » la dynamique dans le secteur de l’énergie depuis un peu plus de 5 ans est maintenue et amplifiée par le Gouvernement du Président Patrice TALON compte tenu du rôle important de socle de développement socio-économique qu’il joue pour une réelle émergence de notre pays ».

Aussi, des explication du ministre, on retient que 42% des ressources financières prévues pour son département  seront prioritairement affectées aux domaines de la production et du transport de l’énergie, 37% à l’électrification et à l’utilisation sécurisée de l’énergie électrique, 19% au développement des énergies renouvelables et enfin 2% à l’amélioration de la gouvernance et au renforcement des réformes.

Cette répartition prévisionnelle des ressources tient compte des grands défis du moment, a expliqué Dona Jean-Claude HOUSSOU à la Commission budgétaire.  Le ministre de l’Energie a mis en relief plusieurs projets majeurs prévus dont entre autres: le démarrage de la construction de deux centrales thermiques pour une puissance totale d’environ 240 Mw dont l’une en EPC et l’autre en IPP, la construction de quatre centrales solaires photovoltaïques en IPP pour une capacité totale de 50 Mw à Bohicon, Parakou, Djougou et Natitingou, la construction et la mise en service d’une centrale solaire d’une capacité de 25 Mw en EPC à Illoulofin (Pobè), la réalisation des travaux de construction des postes et des lignes électriques HTB ainsi que la construction de réseaux de distribution d’électricité HTA et BT sur l’ensemble du territoire national. A tout cela s’ajoutent le démarrage des travaux de construction d’un dispatching pour le réseau de transport d’électricité HTB et de son repli, le démarrage des travaux d’électrification de 500 localités sur financement propre et externe, la réalisation des travaux de densification et d’extension dans plusieurs localités, la poursuite des travaux d’électrification des localités rurales par le « hors réseau » à travers l’installation de 16 mini centrales solaires lesquels vont impacter 600.000 bénéficiaires.

Les parlementaires membres de la Commission budgétaire ont bien apprécié les explications du ministre par rapport au projet de budget tout en faisant des doléances pour les prochaines années. Et Dona Jean-Claude HOUSSOU de conclure:  « Avec l’ensemble des 27 projets prévus, c’est avec certitude que je puis vous affirmer que l’année 2022 est une année de grands travaux et de développement des énergies renouvelables au Bénin « .

Partager sur
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *