Vulgarisation du PAG 2021 – 2026: Présidents d’institutions de la République, députés et maires s’approprient la boussole de l’action gouvernementale.

Mutualiser les efforts pour aller de l’avant est synonyme que tout le monde est au même diapason en ce qui concerne les objectifs à atteindre. C’est fort de cela que l’Exécutif béninois ne se lasse pas de ce procéder à la vulgarisation du Programme d’Actions du Gouvernement (PAG 2021-2026). 

Ainsi, une semaine après avoir rencontré les cadres des ministères et les directeurs généraux des agences et autres structures  gouvernementales, plusieurs membres du gouvernement ont rencontré, le jeudi 13 janvier 2022 au Palais des Congrès de Cotonou, les présidents et cadres des institutions de la République, les députés de même que les maires des communes. L’objectif est le même à savoir permettre à tous les acteurs impliqués dans la marche vers le progrès du Bénin de s’approprier les réformes et projets du PAG 2021-2026 pour une implémentation efficace et efficiente.

La séance de présentation qui s’est déroulée en présence de la Vice-présidente de la République, Mariam Chabi Talata a été l’occasion pour Pascal Irénée Koupaki, ministre d’État, Secrétaire général de la présidence de la République, de faire comprendre que le PAG 2021- 2026 est dorénavant l’instrument clé de pilotage de l’action gouvernementale.

Une fois le décor planté, Moïse Achille Houssou, président du Comité technique d’élaboration du PAG procèdera à la présentation de l’analyse situationnelle, des orientations stratégiques du Programme sans oublier les actions, réformes et projets au niveau de chaque par secteur. Il ressort de ses explications que le Programme d’Actions du Gouvernement 2021-2026 encore appelé PAG 2 est une suite logique du PAG 1. Il est constitué par trois piliers essentiels que sont le Renforcement de la démocratie, l’État de droit et la bonne gouvernance; la poursuite de la transformation structurelle de l’économie et la poursuite de l’amélioration du bien être social des populations. En clair, ce Programme qui est une véritable boussole pour l’opérationnalisation de l’action gouvernementale vise à accélérer, de manière durable, le développement économique et social du Bénin à travers l’implémentation des réformes et projets planifiés au titre du quinquennat 2021-2026.

On retient aussi que le PAG 2021-2026 comporte 342 projets pour un montant cumulé de 12.011 milliards de FCFA, soit une hausse de 33% par rapport à l’enveloppe initiale du PAG 2016-2021 estimée à 9.039 milliards de FCFA mais dont le cumul des projets engagés a atteint les 10.126 milliards de FCFA. Le PAG 2 est constitué de 189 projets en cours (PAG I) pour 7.658 milliards FCFA; 153 nouveaux projets estimés à 4.363 milliards FCFA. En matière de financement, 3.431 milliards FCFA sont déjà disponibles. Il sera financé à hauteur de 48% par des ressources publiques et 52% par le secteur privé.

Les experts béninois estiment que la mise en œuvre du PAG 2 devrait générer plus de 1.300.000 emplois directs et indirects avec un taux de croissance économique autour de 8,3 % en moyenne sur la période 2021-2026 contre une moyenne de 5% pour le quinquennat passé.

La délégation gouvernementale n’a pas manqué d’insister sur le caractère hautement social du PAG 2. Les actions sociales projetées pour le nouveau quinquennat du président Patrice Talon représentent 32% du montant global du PAG 2, soit un chiffre record de 3.779 milliards de FCFA. L’une des reformes emblématiques qui mettent en relief le caractère social du Programme n’est autre que celle liée à la revalorisation salariale des travailleurs.

A la fin des exposés et débats, le président de l’Assemblée nationale a remercié la délégation ministérielle pour l’initiative qui permet à tous les organes constitutifs de la Nation d’être bien imprégnés du contenu du Programme d’Actions du Gouvernement 2021-2026. Louis Vlavonou a réaffirmé l’engagement de l’institution parlementaire à accompagner le gouvernement dans la mise en œuvre de cet ambitieux Programme dont l’objectif n’est autre que d’accélérer le développement socio-économique du Bénin.

Partager sur
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *