Coupe d’Afrique des Nations: Palmarès de la plus grande compétition du football africain

Deux ans et demi après une cruelle défaite en finale contre l’Algérie (0-1), le Sénégal a réussi a remporté la première CAN de son histoire en battant l’Égypte (0-0, 4-2 tab), ce dimanche en finale, à Yaoundé au Cameroun. Il s’agit là d’une immense fierté pour les Lions de la Téranga, qui ont fait leur entrée dans le club assez fermé des pays vainqueurs du plus grand tournoi du football africain. Le Sénégal devient le 15è pays à gagner une CAN.

RAD

Après avoir perdu deux finales (2002 et 2019 respectivement le Cameroun et l’Algérie), le Sénégal a remporté la 33e édition de la plus prestigieuse des compétitions du continent. Les Lions de la Téranga rejoignent ainsi l’Égypte, le Cameroun, le Ghana, le Nigeria, la République démocratique du Congo, l’Algérie, la Côte d’Ivoire, l’Éthiopie, le Soudan, le Congo, le Maroc, l’Afrique du Sud, la Tunisie et la Zambie. C’est le premier titre de l’histoire du football sénégalais, sélection et clubs confondus et c’est la première fois depuis 2012 qu’une nouvelle nation gagne la CAN.

Auteur de 3 buts et de 2 passes décisives, l’attaquant de Liverpool, Sadio Mané, a logiquement été élu meilleur joueur de la compétition. Son coéquipier, Édouard Mendy, qui n’a encaissé que deux buts durant les 7 matches du Sénégal lors de cette CAN 2021, a été désigné meilleur gardien. Les deux Lions de la Téranga succèdent respectivement à Ismaël Bennacer et Rais M’Bolhi.

Ce premier sacre qui fait venir le Sénégal à la table des 14 vainqueurs de la Coupe d’Afrique des Nations  a logiquement propulsé le sélectionneur des Lions de la Teranga, Aliou Cissé, sur un nuage. L’ancien capitaine qui avait raté son tir au but en 2002 avait été sérieusement contesté après la finale perdu (1 – 0) contre l’Algérie en 2019. Aujourd’hui, il prend une belle revanche. « Champions d’Afrique ! Ce fut long, ce fut difficile, mais on n’a jamais abandonné. On a eu notre temps fort tout au début avec ce penalty qu’on a loupé, puis d’autres opportunités qu’on n’a pas su concrétiser. Après, le match s’est équilibré, les garçons n’ont jamais abandonné. Ce match, nous l’avons préparé dans tous les sens, on savait qu’on pouvait aller en prolongation ou gagner aux tirs au but, on n’a jamais douté, on a toujours eu la foi, on a continué à se battre sur le terrain », a apprécié le technicien devant les journalistes. Et d’ajouter: « Nous dédions cette victoire au peuple sénégalais. Maintenant sur notre maillot, on a une étoile nous aussi. Le Cameroun est une terre de foot, gagner ici est un symbole, et gagner face à l’Égypte, qui a remporté sept CAN, c’est un autre symbole. C’est ce que je disais à mes joueurs, ils ont écrit l’histoire ».

A Dakar et dans tout le pays, cette victoire a été célébrée comme il se doit avec faste et liesse populaire. La capitale sénégalaise a vibré durant toute la nuit du dimanche au lundi. Le Président Macky Sall a déclaré le lundi 7 février, journée chômée et payée sur toute l’étendue du territoire.

 

16 minutes pour une remontada historique

Il aura fallu du cran et du mental pour les Lions indomptables viennent à bout des Etalons du Burkina-Faso lors du match pour la 3e place de la CAN 2021. Dans un remake du match d’ouverture, les Camerounais se retrouvent menés 3-0 à moins de 20 mn du coup de sifflet final. Il faut dire que 48 heures après une demi-finale perdue contre l’Egypte (0-0, 1-3 t.a.b.), les locaux se sont présentés avec un onze de départ largement remanié et composé de neuf habituels remplaçants. Dans ce contexte, les Etalons ont d’abord déroulé avec des buts de l’ancien Toulousain Yago (24e), d’André Onana contre son camp (43e) puis de Djibril Ouattara (49e).  Humilié dans un stade Amadou Ahidjo qui a commencé à se vider, le pays-hôte reprend espoir avec un but de l’Angevin Bahoken (71e), puis l’inévitable Vincent Aboubakar, lancé à la mi-temps, s’offre un doublé pour égaliser (85e, 87e). Ses 7e et 8e buts dans cette CAN ! Les Camerounais ont ensuite remporté la séance de tirs au but grâce à un arrêt d’Onana.

Ainsi, Vincent Aboubakar termine très nettement meilleur buteur de la CAN. Le Lion Indomptable, auteur de 8 buts en 7 matchs, finit largement devant son compère en sélection, Karl Toko Ekambi (5 buts). L’attaquant d’Al Nassr réalise la deuxième meilleure performance de l’histoire de l’épreuve à égalité avec Laurent Pokou (8 buts avec la Côte d’Ivoire en 1970) sans réussir à battre le record historique de Pierre Ndaye Mulamba (9 buts avec le Zaïre en 1974).

Le palmarès complet de la CAN

Égypte (7) : 1957, 1959, 1986, 1998, 2006, 2008, 2010

Cameroun (5) : 1984, 1988, 2000, 2002, 2017

Ghana (4) : 1963, 1965, 1978, 1982

Nigeria (3) : 1980, 1994, 2013

RD Congo (2) : 1968, 1974

Algérie (2) : 1990, 2019

Côte d’Ivoire (2) : 1992, 2015

Ethiopie (1) : 1962

Soudan (1) : 1970

Congo (1) : 1972

Maroc (1) : 1976

Afrique du Sud (1) : 1996

Tunisie (1) : 2004

Zambie (1) : 2012

Sénégal (1) : 2021

Partager sur
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *